• Le Champion de Belgique Toon Aerts attend plus de lui-même cette saison


    16 octobre 2019
    #Nouvelles

“Moins de podiums, plus de victoires”

Que souhaite le champion de Belgique Toon Aerts, maintenant que la saison de cyclo-cross commence vraiment? Une campagne sans creux conditionnel, avant tout. Et bien figurer dans les différents classements, alors qu’il tient à conserver ce petit avantage? pour les championnats. Plus l’aide de la météo, si possible. “Le soleil pendant la semaine quand je vais à l’entrainement, et de vendredi après-midi au dimanche soir, de grosses averses.”

Toon Aerts a disputé deux manches de Coupe du Monde et deux autres cross. Gagner n’y est pas encore, mais il ne s’est pas complètement planté. L’ assurance sereine donne le ton. Malgré le fait que tout le monde attend soudainement beaucoup plus du Champion de Belgique. Surtout parce que la phase de démarrage de la saison se passe sans la présence des numéros un et deux du classement UCI. Un état de choses qui ne l’inspire pas vraiment à faire de grandes déclarations. “Je pense avoir eu à répondre à une centaine de questions sur cette bataille. La rançon de la gloire, certainement ? Depuis que je suis Champion de Belgique, il me semble que je dois avoir une opinion sur quelque chose, toujours et partout. Un exemple? Comment diable puis-je prédire si l’absence de Wout van Aert et de Mathieu van der Poel aura un impact sur l’intérêt du public? En ce moment, on me pose ce type de questions. L’expérience montre que c’est toujours incertain en début de saison, même si Wout et Mathieu y participent. Ce n’est que vers la fin de l’année que le public arrive toujours en masse. Cela n’a jamais été différent à mes yeux.”

Des hautes attentes

Que Toon Aerts le veuille ou non, l’augmentation du statut de la  saison fantastique de l’année dernière implique automatiquement que seule la victoire semble suffisante pour le Campinois de Telenet Baloise Lions. «Je me rends compte que tout le monde attend maintenant plus de moi. Ce n’est même pas anormal, parce que je l’espère aussi. Si je me contentais d’une progression dans les résultats de la saison dernière, peu importe la qualité de mes performances, cela n’aurait guère d’ambition. L’année dernière, je suis monté 32 fois sur le podium d’ un cyclo-cross. Je l’ai manqué seulement à six reprises Et pourtant, il peut y avoir de la place encore pour améliorer le bilan. Par exemple, en échangeant des places d’honneur contre des victoires supplémentaires. En tant que sportif, vous devez toujours vous efforcer de viser plus haut. »

Toon Aerts ne croit pas que les prochaines semaines se résumeront à une promenade de santé. Cela déshonorerait la concurrence. «Tout d’abord: mon niveau de condition physique est suffisant pour jouer le podium de chaque cross auquel je participe. Mais qui me dit qu’un rival n’a pas ciblé le début de saison pour profiter de l’absence de Wout et de Mathieu pour en gagner une belle? Je me rends compte que les très grandes courses ne commencent qu’à partir du Koppenbergcross, mais peut-être que tout le monde ne pense pas la même chose, qui sait?

Pas de grands changements

Et pourtant … Etant donné que la campagne précédente fut si bonne, un copier-coller a été appliqué ces derniers mois en ce qui concerne la préparation de la nouvelle saison de cyclo-cross. «Tu ne dois pas changer une formule gagnante. Bien sûr, vous ajustez toujours quelques petites choses ici et là, car le bénéfice que vous espérez réaliser se trouve souvent dans les détails. Par exemple, j’ai légèrement avancé mes chaussures à crampons sur la semelle, car des tests ont montré que j’obtiendrais une meilleure position sur la machine. Ce n’était pas si mal à l’entraînement cet été, mais c’est seulement quand on fait plusieurs cross dans cette configuration que l’on peut vraiment dire si cela fonctionne vraiment. Juste pour dire: en tant que cycliste, vous pouvez également vous améliorer en regardant d’autres aspects que votre simple condition physique. Vous évoluez constamment: vous avez plus confiance en vos capacités, vous maîtrisez certaines questions techniques, il y a le surplus d’expérience que vous continuez à accumuler. ”

Tout devient de plus en plus ciblé. Les choses que Toon Aerts a entre ses mains sont travaillées de manière intensive. Mais pour faire de cette ambition une réalité, le champion de Belgique compte également sur un coup de main des dieux de la météo.

«Même si cela s’est amélioré avec le temps, les tracés secs et rapides ne sont toujours pas mon truc. Non pas que j’aie le nez pour ça, mais je me débrouille mieux s’il y a une bonne portion de boue sur le circuit. Le championnat de Belgique à Kruibeke en était un bon exemple. Des conditions météorologiques épiques, une pluie battante et une épaisse couche de boue. Si cela ne tient qu’à moi: j’en redemande dans les mois à venir. Bien que cela ne doit pas toujours être en permanence ainsi. Je préfère aussi un beau soleil et des conditions sèches pendant la semaine. Cela rend l’entrainement tellement plus agréable. (Rires) Temps sec du lundi matin au vendredi après-midi et pluie après … Si ce n’était pas trop demander: s’il vous plaît! “

Texte: Guy Vermeiren
Traduction : James Odvart
Photos: Photonews

Recent

  • #Nouvelles

    On track avec Aiko Gommers

    09 décembre 2021
    Nouvellement championne du monde de pump track Connaissez-vous Aiko Gommers ? Non ? Quelle honte ! Elle est la championne...
  • #Nouvelles

    Le plus grand salon du cyclisme du Benelux est de retour

    06 décembre 2021
    Velofollies 2022: 14, 15 & 16 janvier à Kortrijk Xpo Enfin! Après une année d'absence, le salon Velofollies est enfin...
  • #Nouvelles

    Premier championnats officiels de Cyclisme Esport virtuel en Belgique

    10 novembre 2021
    Belgian Virtual Cycling Circuit Belgian Cycling, en collaboration avec Cycling Vlaanderen et la Fédération Cycliste Wallonie Bruxelles (FCWB), présente le...
Menu